Kawabata et moi

Kawabata et moi

Yasunari Kawabata était un très grand écrivain japonais à qui la Maison de la Culture du Japon à Paris rend hommage lors d’une exposition qui se tiendra dans leur Hall d’accueil du mardi 16 septembre au vendredi 31 octobre 2014.

Non comptant d’avoir été Prix Nobel de littérature en 1978 Kawabata est pour moi un écrivain qui fait partie de mon histoire d’amour avec le Japon. Au sortir de l’adolescence les mangas ne me suffisaient plus. Je ne sais comment cette transition depuis Sailor Moon vers Kawabta a eu lieu. Pourquoi et comment la pop culture japonaise ne m’a pas suffit je ne peux vous le dire. Mais un jour où je m’étais rendue à la bibliothèque municipale je suis tombée, un peu par hasard, sur un ouvrage qui m’a changé: Les belles endormies. Beaucoup trouverons cet ouvrage dérangeant. Il faut dire des vieux messieurs impuissants qui paient pour passer la nuit à côté de jeunes filles dévêtues ça peut vite sembler assez malsain. Ma fois pas sous la plume du maître Yasunari Kawabta.

Les belles endormies

Cet ouvrage n’est nullement l’oeuvre d’un pervers mais d’un homme doté d’une poésie profonde. Cette façon dont il fait exister la jeunesse avec le crépuscule de la vie…Cette nudité jamais vulgaire et très touchante…Je ne trouverai pas les mots pour exprimer à quel point cet ouvrage a changé ma vie et a ouvert une porte que je peux et ne veux surtout plus fermer.

Mr Kawabata, merci d’avoir changer ma vie littéraire. Plus jamais ne pourrai me passer de lire la littérature japonaise grâce à vous. (Oui je sais il est mort il ne peut pas lire les blogs sur le net)

Alors rendez-vous mi-septembre Kawabata Sama.

Publicités

2 réflexions sur “Kawabata et moi

  1. Moi aussi, j’aime beaucoup cet auteur et moi aussi j’étais fan de mangas et de Sailor Moon, mais c’est une amie, étudiante japonaise en littérature qui m’avait offert des nouvelles de cet auteur pour Noël quand je l’avais invitée chez moi. Un beau cadeau, en vérité, aussi beau que le livre de cuisine écrit par une vraie japonaise qu’elle m’avait aussi offert, bien loin de la cuisine japonaise consensuelle des occidentaux qui  » adoooorent les sushi ! »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s