Les vertueuses de pacotille

Les vertueuses de pacotille

Je précise avant d’écrire cette note que je sus d’origine arabe et que j’ai été élevée selon les préceptes d’un islam tolérant et ouvert.
Il y a de nombreuses choses qui me choquent et m’interpellent dans la façon dont cette religion est pratiquée de nos jours plus particulièrement en France.
Prenons un exemple : le foulard. C’est quoi exactement le but des femmes (jeunes ou pas) quand elles mettent une tenue supposée être vertueuse si c’est pour qu’elle soit parée de strass, dorures et autres customisations bling ? Euh pardon mais moi on m’a appris que les gens vertueux ne se la pétaient pas à coup de plaqué or. A moins que ce soit dans le but de réguler la population des pies voleuses qui sont attirées part autant de brillance ?

angela-carson-travel-blog-understanding-why-muslim-women-wear-burka-hijab-benefits
Autre point : le maquillage outrancier. Euh les filles ressembler à un camion volé tellement vous avez appliqué le fond de teint à la truelle je ne vois pas la vertu…Ps :le tatouage des sourcils c’est pas top. Vous êtes supposés rendre grâce à dieu de ce qu’il vous a donné et pas d’essayer de ressembler à une chanteuse de variété égyptienne addict au bistouri. Perso on m’a appris que les gens vertueux sont discrets, vivent leur fois avec dieu uniquement dans un rapport bilatérale.
Passons aux bijoux: une fois de plus c’est moyennement vertueux de se balader avec des kilos d’or étalés sur le corps hein. Moi je dis ça je dis rien…
En fait la liste est bien trop longue pour être exhaustive. C’est vous toutes qui abîmé l’image de la femme arabe et/ou musulmane. Il n’y a que deux options. Ou vous devenez réellement vertueuse en oubliant le bling, les kilos de maquillage, en faisant preuve de compassion envers autrui ou alors vous abandonné au lieu de détruire l’image de toute une communauté.

Publicités

2 réflexions sur “Les vertueuses de pacotille

  1. Ce n’est pas un problème facile. J’ai travaillé pendant 7 ans dans des écoles religieuses juives, dont 5 ans chez les orthodoxes. On m’a imposé la jupe longue, les manches longues, l’absence de décolleté, les collants, tout ce qui pouvait couvrir la peau, les pieds. Comme je ne suis pas juive, on ne m’a pas imposé de couvrir mes cheveux. Malgré cela, cela a été très dur et pour se sentir féminine sans se sentir sinistre, on peut heureusement compter sur les accessoires, le maquillage qui finissent par restaurer l’image de soi. J’ai mis peut-être 2 ans à comprendre et à me réconcilier avec cette aliénation pour vivre sereinement. Et si c’était simplement leur manière de transcender l’impératif social ?

    J'aime

  2. Oui enfin là je parle de femmes à qui l’ont impose rien et qui décident de se la jouer pratiquantes alors qu’elles sont maquillées comme des filles de mauvaise vie. Faut choisir et assumer ses choix dans la vie.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s